Critique du film… LES MAUVAISES HERBES





Critique du film… LES MAUVAISES HERBES

Réalisation: Louis Bélanger
Scénarisation: Louis Bélanger & Alexis Martin
avec Alexis Martin, Gilles Renaud et Emmanuelle Lussier-Martinez





Les mauvaises herbes ne déçoit pas les amateurs de cannabis. Malgré les fausses plantes, le film en soit vaut la peine d'être vu. C'est une intrigue présentant la réalité des cultivateurs de cannabis au Québec à travers des personnages intéressants qui proviennent tous de milieux distincts.

L’absence de clichés et de stéréotypes avantage vraiment cette production. Dans le récit, les gens ne critiquent pas la substance psychoactive directement. Chaque personnage doit atteindre un certain objectif en cultivant des plantes de cannabis pour ainsi faire un coup d'argent... On semble même nous laisser croire que c’est correct de cultiver cette plante pour cette fin.

D’ailleurs, on nous montre plutôt les graves conséquences de certaines habitudes plus néfastes que la simple consommation de cannabis. Jacques, le personnage principal, est dans le pétrin lorsqu’il doit payer ses dettes de jeu avec un « shylock » de Montréal. En toile de fond, le film nous lance donc beaucoup plus dans une réflexion sur la dépendance au jeu, la dépendance à l'argent et même les problèmes reliés à la consommation d'alcool à certains moments.

On doit certainement apprécier la place occupée par le cannabis dans le film. Il n’y a pas de « Reefer Madness » auquel nous sommes normalement habitués. Les mauvaises herbes représentent encore un monde violent avec les producteurs et les distributeurs de la plante, mais on montre les choses telles qu’elles le sont actuellement. C'est malheureusement la réalité que vivent beaucoup de cultivateurs en régions...



Dan
MACAQUETV
[ publié le 3 avril 2016 ]



© MacaqueTV MMXIII - MMXVII. Tous droits réservés.